Comment faire son déodorant maison ? Et pourquoi ? Le guide du déodorant DIY

Aujourd’hui, nous vous présentons comment faire votre déodorant maison, grâce à différentes recettes DIY.

Nous transpirons TOUS et c’est NORMAL. Il s’agit d’un phénomène physiologique nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme. En revanche, si transpirer est signe de bonne santé, nous n’avons pas pour autant envie de sentir la transpiration à longueur de journée !

C’est pourquoi nous appliquons sous nos aisselles, de manière quotidienne ou presque (parfois plus, n’oublions pas les petites retouches dans la journée), du déodorant.

Pourquoi transirons-nous ?

Alors, pour non seulement préserver notre santé, mais aussi notre environnement, vous trouverez dans cet article des recettes de déodorant naturel à faire soi-même à la maison. À base de bicarbonate de soude, d’huile de coco, de cire d’abeille - en spray, en stick, ou en baume – avec ou sans huiles essentielles – en version bio, vous saurez tout !

Dans ce guide du déodorant maison DIY, nous vous proposons :

Différences entre déodorant, anti-transpirant et dé-transpirant

De quoi sont composés les déodorants maison ? Point sur les ingrédients phares des recettes de déodorant DIY

Bicarbonate de soude, huile de coco, cire d’abeille, arrow root ou fécule de maïs et huiles essentielles de palmarosa et d’arbre à thé, voici les ingrédients que l’on retrouve dans la plupart des recettes de déodorant maison.

Leurs nombreuses propriétés (antifongique, antiseptique, antibactérienne, absorbante, etc) permettent en effet de fabriquer soi-même un déodorant maison naturel et efficace !

Ingrédiants des déodorants maison naturels

1) Le bicarbonate de soude, danger ou non pour nos aisselles ?

Le bicarbonate de soude (aussi connu sous le nom de bicarbonate de sodium) présente de très nombreuses propriétés qui expliquent qu’il soit si communément utilisé dans les recettes de déodorant maison.

Antibactérien, antimicrobien, antifongique et désodorisant, il est un allié de premier choix pour fabriquer soi-même son déodorant (et bien d’autres produits comme la lessive maison) puisqu’il empêche nos aisselles de se transformer en un nid douillet pour les bactéries responsables des odeurs de transpiration.

Provenance des odeurs de transpiration

Bien que le bicarbonate de soude figure parmi les ingrédients les plus efficaces pour dire aurevoir aux odeurs de transpiration, il peut parfois être irritant pour nos aisselles.

Petit hic donc pour ce produit que l’on pourrait presque qualifier de produit miracle ! Aucun danger en revanche à utiliser des déodorants maison contenant du bicarbonate de soude (même si personne n’aime souffrir d’irritations !).

Quelles sont les causes des irritations après utilisation du bicarbonate ?

Le pH alcalin du bicarbonate de soude est un premier élément d’explication. Il peut en effet entrainer un déséquilibre au niveau de la peau lorsqu’il est utilisé de manière quotidienne sur une zone précise de notre corps, les aisselles par exemple.

Les frottements répétés de la peau et de la poudre (dans la plupart des recettes de déodorant maison, le bicarbonate de soude n’est pas dissout, il reste donc sous forme de poudre) peuvent aussi être responsables de ces irritations.

Aucune inquiétude ! Nous avons des solutions pour vous. Nous vous proposons un peu plus loin dans cet article :

  • des recettes de déodorant maison sans bicarbonate de soude,
  • des options pour remplacer le bicarbonate de soude dans les recettes de déodorant DIY en contenant,
  • et des solutions pour conserver le bicarbonate de soude dans vos recettes de déodorant naturel (et oui, il s’agit tout de même d’un composé TRÈS efficace !) tout en limitant au maximum les risques d’irritation pour vos aisselles.
Différents types de bicarbonate de soude

2) L’huile de coco, petit miracle de la nature 

L’huile de coco est une des huiles végétales les plus appréciées et utilisées au monde. Présentant des propriétés anti-bactérienne et anti-fongique, elle permet de lutter efficacement contre les bactéries responsables des odeurs de transpiration lorsqu’elle est utilisée dans les recettes de déodorant maison.

Riche en acide lauriques et en anti-oxydants, elle conférera également un rôle d’hydratation à notre déodorant naturel.

Choisissez pour réaliser vos recettes de déodorant maison une huile de coco issue d’une première pression à froid, et de préférence bio.

3) La cire d’abeille et ses multiples propriétés

Utilisée pour traiter les problèmes de peau depuis plus de 2000 ans, la cire d’abeille est un ingrédient indispensable pour faire soi-même ses cosmétiques, et notamment son déodorant maison.

Ajoutée à notre recette de déodorant DIY, elle permettra de préserver toutes les propriétés des huiles végétales comme l’huile de coco dans le temps. Grâce à sa teneur importante en vitamine A, elle apportera également des propriétés hydratantes et protectrices à notre déodorant naturel maison.

Enfin, elle permettra de solidifier les préparations cosmétiques puisque, contrairement à l’huile de coco qui devient liquide à 25°C, elle présente une température de fusion de 65°C environ.

Définition de la cire d'abeille

4) La fécule de maïs et l’arrow root

La fécule de maïs et l’arrow root (poudre obtenue à partir d’une plante tropicale appartenant à la famille des Marantaceae) apportent aux recettes de déodorant maison des propriétés d’absorption.

Ces absorbants naturels viendront ainsi parfaitement compléter les bienfaits du bicarbonate de soude, de l’huile de coco et de la cire d’abeille dans les recettes de déodorant DIY.

5) L’argile blanche, l’alliée des peaux sensibles

L’argile blanche est riche en silice et en magnésium, ce qui lui confère des vertus réparatrices et protectrice. Elle est adaptée et conseillée dans vos recettes de déodorant DIY pour traiter et prévenir les irritations de la peau.

De plus, elle présente de fortes capacités d’absorption. Elle constitue donc un ingrédient de choix pour fabriquer son déodorant naturel et écologique, en particulier pour les peaux sensibles.

En cas d’irritations causées par le bicarbonate de soude, n’hésitez pas à le remplacer dans vos recettes de déodorant maison par de l’argile blanche (en quantité égale).

6) Quelles huiles essentielles dans mon déodorant maison ?

Les huiles essentielles de palmarosa (que nous citerons de nombreuses fois dans cet article), de lavande ou bien encore de Géranium bourbon présentent, en plus de leur parfum agréable, des bienfaits pour la peau.

Leurs propriétés astringentes permettront, en les ajoutant à vos recettes de déodorant maison, de venir resserrer les pores de la peau et donc de limiter la transpiration.

Les huiles essentielles de menthe poivrée et d’arbre à thé sont quant à elles particulièrement intéressantes pour leurs propriétés anti-bactérienne et assainissante. Utilisées dans les recettes de déodorant maison, elles permettront de lutter efficacement contre les bactéries responsables des odeurs de transpiration.

Pour en savoir plus sur les huiles essentielles, faites un petit tour sur notre article qui leur est dédié : Guide Complet des Huiles Essentielles.

Huiles essentielles et déodorant maison

Comment faire son déodorant maison ? Toutes les recettes de déodorant DIY !

Vous pouvez choisir de fabriquer votre déodorant maison avec du bicarbonate de soude et de l’huile de coco, ou bien avec de l’huile d’amande douce et du beurre de karité pour une version adaptée aux peaux sensibles. Enfin, l’hydrolat d’Hamamélis sera l’option idéale pour réaliser un déodorant maison naturel en spray.

À première vue, les listes d’ingrédients peuvent paraitre plus longues et les étapes des recettes plus nombreuses pour le déodorant naturel que pour la lessive maison. Et c’est normal, elles le sont !

La texture d’un déodorant est un peu plus complexe que celle de la lessive. Il est donc normal d’avoir des recettes de déodorant maison plus élaborées que les recettes de lessive DIY. En revanche, il ne s’agit que d’ingrédients à peser et mélanger (on touille et on transvase J).

Aussi simple que de faire une vinaigrette (plus simple même, je ne sais pas faire la vinaigrette mais je fabrique mon déodorant maison avec succès depuis des mois maintenant !) ou un gâteau yaourt.

Alors n’hésitez pas, lancez-vous dans l’aventure du déodorant maison !

Faire son déodorant maison

1) Recette de déodorant maison solide à l’huile de coco, au bicarbonate de soude et à la cire d’abeille

Certainement l’une des recettes de déodorant maison, naturel et écologique la plus utilisée parmi les recettes de déodorant DIY ! Comme toujours chez le Projet Pangolin, nous l’avons testée, re-testée (et adaptée) et validée avant de vous la proposer.

Pour cette recette de déodorant naturel à l’huile de coco, au bicarbonate de soude et à la cire d’abeille, il vous faudra (pour 20 cL de déodorant, soit l’équivalent d’un déodorant classique) :

  • 100 grammes d’huile de coco
  • 60 grammes de bicarbonate de soude
  • 15 grammes de cire d’abeille
  • 40 grammes de fécule de maïs ou d’arrow root
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa

(1) Commencez par faire fondre au bain marie l’huile de coco et la cire d’abeille. Veillez à ne pas atteindre l’ébullition qui viendrait altérer la qualité de ces ingrédients.

(2) Ajoutez ensuite (hors du feu bien sûr) le bicarbonate de soude et la fécule. Remuez régulièrement pour éviter que des grumeaux ne se forment.

(3) Pour terminer, versez les gouttes d’huile essentielle de palmarosa et mélangez une dernière fois.

(4) Transvaser ensuite dans un contenant hermétique et facilement refermable.

Pour l’appliquer, récupérez simplement un peu de la préparation avec vos doigts et appliquez ensuite votre déodorant sur vos aisselles. À conserver 3 mois.

Recette déodorant maison à l'huile de coco, la cire d'abeille et l'huile de coco

Les petits trucs en plus !

Par quoi remplacer le bicarbonate de soude dans ma recette de déodorant naturel ?

Si votre peau est réactive au bicarbonate de soude, ou si vous souhaitez tout simplement une recette de déodorant maison sans bicarbonate de soude, remplacez-le par de l’argile blanche. Conservez les mêmes quantités, les mêmes étapes, et le tour est joué !

Une recette de déodorant maison à l’huile de coco et à la cire d’abeille, sans bicarbonate de soude J

Comment diminuer les risques d’irritation tout en utilisant du bicarbonate de soude dans mon déodorant ?

Si le pH alcalin du bicarbonate de soude n’est pas responsable de vos irritations, vous pouvez très certainement conserver cette poudre magique dans vos recettes de déodorant maison et donc bénéficier de ses nombreuses propriétés. Pour ce faire, il vous suffira de venir limiter les frottements entre la poudre et votre peau en utilisant une poudre la plus fine possible.

La première option : utilisez du bicarbonate de soude médicinal (plus onéreux mais efficace).

La seconde option : diminuez vous-même la taille des « grains » de bicarbonate de soude en passant votre bicarbonate de soude alimentaire au mixeur (comme si vous vouliez faire du sucre glace avec du sucre en poudre). Une étape supplémentaire dans votre recette, simple et efficace !

Remplacer le bicarbonate de soude dans le déodorant maison

Mon déodorant maison en stick au bicarbonate de soude, à l’huile de coco et à la cire d’abeille

Si vous souhaitez obtenir une version plus solide de ce déodorant maison et donc pouvoir l’utiliser comme un déodorant naturel en stick, il vous suffit d’ajouter un peu plus de cire d’abeille à votre recette (5 à 10 grammes supplémentaires).

Contrairement à l’huile de coco qui devient liquide à 25°C, la cire d’abeille ne passe elle de l’état solide à l’état liquide qu’à une température de 65°C.

Plus les températures sont élevées (en été donc), plus la quantité de cire d’abeille nécessaire pour maintenir votre déodorant maison dans un état solide devra être importante (attention cependant à ne pas le rendre trop solide, vous devez pouvoir l’appliquer sur votre peau).

Envie d’une version de déodorant maison pour homme ?

Il faut savoir qu’il n’existe pas déodorant maison (ou industriel) spécialisé pour les femmes ou pour les hommes. On retrouve évidemment pléthore de produits dont le marketing est pensé en fonction du genre bien qu’il n’existe aucune différence en termes de composition et/ou d’efficacité (logique, nous avons TOUS des aisselles et nous transpirons TOUS !).

La seule différence majeure (en dehors du design et des campagnes publicitaires) réside dans l’odeur de ces déodorants. Alors en fonction de vos préférences, nous vous conseillons d’utiliser dans vos recettes de déodorant maison une huile essentielle aux propriétés antibactériennes dont le parfum vous plait (arbre à thé, palmarosa, lavande, menthe poivrée, etc).

2) Recette de déodorant maison DIY solide pour les peaux sensibles, sans bicarbonate de soude et sans huile de coco

Envie d’une recette de déodorant naturel sans bicarbonate de soude, spéciale peaux sensibles, et écologique sans huile de coco ? Celle-ci est de loin notre favorite !

Pour réaliser cette recette de déodorant maison solide pour peaux sensibles, il vous faudra :

  • 30 grammes de beurre de karité
  • 30 grammes d’huile d’amande douce
  • 15 grammes de cire d’abeille
  • 2 cuillères à soupe d’argile blanche
  • 2 cuillères à café d’oxyde de zinc
  • 15 gouttes d’huile essentielle de palmarosa ou d’arbre à thé

(1) Faites fondre la cire d’abeille et le beurre de karité au bain marie en veillant à ne pas les faire bouillir, vous préserverez ainsi toutes leurs propriétés.

(2) Hors du feu, ajoutez l’huile d’amande douce et mélangez doucement.

(3) Toujours hors du feu, ajoutez l’argile blanche et l’oxyde de zinc. Mélangez bien les ingrédients au fur et à mesure afin d’obtenir une préparation la plus lisse et la plus homogène possible.

(4) Ajoutez ensuite les gouttes d’huile essentielle et remuez une dernière fois.

(5) Enfin, versez votre préparation dans un moule ou dans un contenant de type « stick » et laissez durcir pendant au moins 2 heures.

À appliquer directement sur la peau de manière quotidienne. À conserver à température ambiante pendant 6 mois.

Déodorant maison solide pour peaux sensibles - Sans bicarbonate

3) Recette de déodorant maison liquide 100% naturel, à utiliser en spray

Pour un déodorant maison 100% liquide, 100% naturel, et qui ne risque pas de tâcher vos vêtements (sans huile végétale), optez pour l’hydrolat d’Hamamélis.

Pas vraiment besoin de recette ici puisqu’il vous suffira d’acheter de l’hydrolat d’Hamamélis et de le pulvériser sur vos aisselles (vous avez bien lu, un seul produit, deux pulvérisations, et le tour est joué).

L’hydrolat ou eau florale d’Hamamélis a des propriétés astringente et purifiante. Elle est donc une alliée idéale et indiscutable pour lutter contre la transpiration et les mauvaises odeurs qui lui sont associées. De plus, cette recette de déodorant maison liquide est parfaitement adaptée et est même conseillée pour les peaux sensibles.

Enfin, en plus d’être 100% naturelle, d’une praticité d’utilisation inégalable, et d’une efficacité remarquable, cette option de déodorant maison en spray défie toute concurrence en termes de prix : moins de 5 euros pour 200 mL d’hydrolat d’Hamamélis !

À pulvériser quotidiennement sur vos aisselles, deux pulvérisations par aisselle suffisent. À conserver 6 mois après ouverture, de préférence au réfrigérateur.

Déodorant maison naturel et liquide sans spray

Le petit truc en plus

Si vous souhaitez renforcer les effets de l’hydrolat d’Hamamélis, vous pouvez mélanger dans un flacon 30 mL de cet hydrolat à 5 gouttes d’huile essentielle de palmarosa ou d’arbre à thé. Vous bénéficierez ainsi également des propriétés anti-bactériennes de ces huiles essentielles et préviendrez le développement de mauvaises odeurs.

Nous répondons à vos questions sur le déodorant maison 

1) Mon déodorant maison ne fonctionne pas, que-faire ?

Vous avez l’impression que malgré tous vos efforts et votre bonne volonté, votre déodorant maison ne fonctionne pas. Pas de panique ! Plusieurs solutions s’offrent à vous.

(1) Rappelez-vous qu’il s’agit de recettes de déodorant maison, et non pas d’anti-transpirant. Bien que des ingrédients tel que l’arrow root, la fécule de maïs ou bien l’argile blanche viennent absorber la transpiration, nous ne cherchons pas ici à la bloquer la transpiration, simplement à en prévenir les odeurs.

(2) Essayez une autre recette de déodorant maison ! Il se peut qu’une recette de déodorant DIY ne vous convienne pas. Les options sont nombreuses : déodorant maison solide, liquide, avec ou sans bicarbonate de soude, avec ou sans huile essentielle, etc. N’hésitez pas à essayer une autre recette.

(3) Soyez patients … Vous avez appliqué pendant de nombreuses années des déodorants anti-transpirants industriels sur votre peau. Votre organisme va donc passer par une phase de nettoyage durant laquelle il va éliminer les toxines accumulées. Vous pouvez, pour accélérer cette étape, procéder à une « cure de détox ».


Pour ce faire, mélangez de l’argile de bentonite (aussi appelée argile verte), du vinaigre de cidre et de l’eau (une cuillère à café de chaque) pour former une pâte que vous appliquerez sur vos aisselles. Laissez poser pendant environ 10 minutes avant de rincer à l’eau claire. Une semaine de cure est en général suffisante J

Recette cure de détox pour les aisselles

2) Mon déodorant DIY tâche mes vêtements, des solutions ?

L’utilisation d’huiles végétales comme l’huile de coco dans les recettes de déodorant maison peut parfois tâcher les vêtements. Avant de repasser aux déodorants industriels, vous pouvez :

(1) Utiliser une plus petite quantité de déodorant maison : en considérant les déodorants maisons comme plus écologiques et plus naturels (ce qui est VRAI, sans l’ombre d’un doute), nous avons le mauvais réflexe d’en appliquer une quantité parfois trop importante. Or, ce n’est pas nécessaire ! Débarrassez-vous donc de cette fausse bonne habitude pour commencer.

(2) Utiliser un déodorant maison solide en stick : qui dit déodorant maison solide dit bien souvent plus grande quantité de cire d’abeille ! En effet, augmenter légèrement la quantité de cire d’abeille dans nos recettes de déodorant maison permet de pouvoir les utiliser dans des contenants de type « stick » en les rendant moins « fondants ». Double effet : notre température corporelle ne suffira pas à rendre l’huile de coco (par exemple) complètement liquide, et limitera donc son passage sur les vêtements.

(3) Choisir une recette de déodorant sans huile végétale : sans corps gras, pas de tâches sur les vêtements ! Notre déodorant maison liquide est la solution à vos problèmes de tâches J

3) Comment faire un déodorant maison bio ET zéro déchet ?

On ne le répétera jamais aussi (ok, peut-être qu’on le répète un peu beaucoup ici, mais c’est parce que c’est vraiment important !), le meilleur déchet c’est celui qu’on ne produit pas ! Alors pour limiter encore un peu plus notre impact sur l’environnement lorsque l’on fait soi-même son déodorant maison et naturel, voici quelques règles :

(1) Utiliser des ingrédients bio autant que possible (une huile de coco bio issue d’une première pression à froid ou une cire d’abeille bio par exemple),

(2) Privilégier des marques et labels écologiques pour se fournir en matière premières (ici on adore La Droguerie Eco),

(3) Limiter au maximum la quantité d’emballages autour des matières premières en achetant en vrac et privilégier les emballages recyclables (en verre, en papier ou en carton),

(4) Choisir des contenants recyclables et réutilisables,

(5) Recycler les emballages et contenants (en cas de doute, un petit tour juste sur notre guide du recyclage.

Aussi simple que ça !

Déodorant maison bio et zéro déchet

Déodorant et pierre d’alun : la pierre d’alun naturelle, un antitranspirant naturel et sans danger ?

La pierre d’alun naturelle (attention à ne pas choisir une pierre d’alun de synthèse !) dispose de nombreuses propriétés. Astringente (qui resserre les pores), antiseptique et antibactérienne, elle peut être une alliée de choix dans la lutte contre la transpiration et les mauvaises odeurs souvent associées à ce phénomène physiologique naturel.

1) La pierre d’alun est-elle dangereuse pour la santé ?

Non, la pierre d’alun naturelle ne présente aucun danger pour la santé ! Contrairement à la pierre d’alun de synthèse, elle ne contient pas d’hydroxydes ou de chlorhydrates d’aluminium (les fameux sels d’aluminium). La mention « pierre d’alun alunite » ou « pierre d’alun kalunite » vous assurera de l’absence de sels d’aluminium dans votre pierre d’alun. 

2) La pierre d’alun naturelle utilisée comme déodorant, une bonne idée ?

Et bien oui ! La pierre d’alun naturelle possède des propriétés antiseptique et astringente (resserre les pores de la peau) qui en font non seulement un déodorant mais également un anti-transpirant efficace !

Lors de son application, elle dépose un film protecteur invisible de sels minéraux sur la peau qui empêchent le développement des bactéries responsables des odeurs de transpiration. La pierre d’alun naturelle exerce également une action mécanique en resserrant les pores de nos aisselles et limite ainsi la transpiration.

3) Comment utiliser la pierre d’alun naturelle pour lutter contre la transpiration ?

Rien de plus simple ! Pour utiliser efficacement votre pierre d’alun naturelle et ainsi bénéficier de ses actions de déodorant ET d’anti-transpirant, il vous suffira de l’humidifier et de l’appliquer directement sur vos aisselles propres et sèches.

Pour renforcer et optimiser les bienfaits de la pierre d’alun naturelle, vous pouvez associer des huiles essentielles ou des eaux florales à son utilisation. Pour ce faire, déposez sur votre pierre légèrement humidifiée une goutte d’huile essentielle de palmarosa ou d’arbre à thé par exemple ou bien humidifiez là directement avec quelques gouttes d’hydrolat de menthe poivrée ou d’Hamamélis, et passez-là ensuite sur une peau sèche et saine.

Attention cependant à ne pas utiliser la pierre d’alun de manière excessive. Bien que personne n’aime se balader avec des auréoles sur sa plus belle chemise bleu ciel en été, nous tenons à vous rappeler que transpirer est un phénomène physiologique NATUREL signe de BONNE SANTÉ !

On évite donc d’utiliser un anti-transpirant comme la pierre d’alun qui vient boucher les pores de notre peau et empêcher son bon fonctionnement tous les jours de l’année. Pensez à alterner anti-transpirant et déodorant (ou à tout simplement laisser vos aisselles vivre leur vie de temps en temps) !

Nous vous rappelons que les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution ! N’hésitez pas à faire un tour sur notre guide des huiles essentielles si vous avez un petit doute.

Pierre d'alun et déodorant : avis

4) La poudre d’alun, qu’est-ce que c’est ? Comment l’utiliser ?

Comme son nom l’indique, la poudre d’alun est tout simplement de la poudre de pierre d’alun naturelle. Elle conserve donc les vertus antibactérienne et astringente de la pierre d’alun naturelle puisqu’il s’agit du même produit, sous une forme différente.

Recette de déodorant maison en poudre à la pierre d’alun

Pour obtenir un petit pot de déodorant en poudre à la pierre d’alun (l’équivalent d’un petit pot pour bébés), il vous faudra :

  • 2 cuillères à soupe de poudre de pierre d’alun naturelle
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude (ou d’argile blanche)
  • 4 gouttes d’huile essentielle de palmarosa ou d’arbre à thé

(1) Ensuite rien de plus simple. Mélangez tous les ingrédients dans votre contenant et secouez pour obtenir une poudre parfaitement homogène.

(2) À appliquer directement sur des aisselles propres et sèches, à l’aide d’un pinceau si besoin, et à conserver 6 mois (mais vous l’aurez fini bien avant).

Déodorant maison en poudre à la pierrre d'alun

Recette de déodorant naturel solide à la poudre de pierre d’alun et à l’huile de coco

Pour cette version « solide » de déodorant à la pierre d’alun, il vous faudra :

  • 2 cuillères à soupe de poudre de pierre d’alun naturelle
  • 4 cuillères à soupe d’huile de coco
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude (ou d’argile blanche)
  • 4 gouttes d’huile essentielle de palmarosa ou d’arbre à thé

(1) Commencez par faire fondre l’huile de coco dans un bol au bain marie.

(2) Ajoutez ensuite, hors du feu, la poudre de pierre d’alun et le bicarbonate de soude. Pensez à bien mélanger pour obtenir une texture lisse et homogène.

(3) Enfin, ajoutez les huiles essentielles et mélangez une dernière fois votre préparation.

(4) Transvasez ensuite votre déodorant dans un contenant facile à refermer. Vous obtiendrez ainsi une version « solide » de déodorant à la pierre d’alun naturelle à appliquer directement sur vos aisselles comme une crème. Petit rappel : l’huile de coco fond à 25°C, à conserver donc à l’abri de la chaleur en été !

À conserver 3 mois !

Le petit truc en plus

Si vous souhaitez une version complètement solide de cette recette de déodorant, ajoutez 5 grammes de cire d’abeille à votre recette (faites les fondre au bain marie avec l’huile de coco). Vous pouvez ensuite transvaser votre mélange dans un stick rechargeable.

Recette déodorant maison naturel à la pierre d'alun

5) Attention à ne pas confondre la pierre d’alun naturelle avec la version de synthèse !

Pour commencer, petit détail qui a son importance : la pierre d’alun à l’état brut n’existe pas ! Il s’agit en fait d’un cristal extrait de l’alunite (ou de la kalunite dans de plus rares cas), un minerai de potassium retrouvé dans des mines et sols volcaniques aux quatre coins du monde, principalement en Asie Mineure et en Amérique du Sud.

Il est ensuite nécessaire de faire fondre ce minerai avant de le recristalliser pour obtenir de la pierre d’alun (ce qui soulève d’ores et déjà la question du caractère « écologique » de l’utilisation de la pierre d’alun comme déodorant).

Second détail (qui n’en est pas vraiment un !), il existe plusieurs types de pierre d’alun. En fonction du procédé de transformation utilisé, plus ou moins naturel, c’est-à-dire avec ou sans produit chimique, nous pouvons distinguer 3 types de pierre d’alun :

  • la pierre d’alun naturelle : elle est extraite de l’alunite et composée de potassium d’alun (élément naturel). Les minéraux sont donc simplement purifiés et recristallisés avant que la pierre d’alun naturelle qui en est issue ne soit mise sur le marché. Il s’agit donc de LA pierre d’alun à privilégier et à utiliser comme anti-transpirant. Vous pourrez la reconnaitre à son aspect translucide.
  • la pierre d’alun d’origine naturelle : si il s’agit de la pierre d’alun la plus retrouvée sur le marché, il faut savoir que plusieurs procédés chimiques sont nécessaires à sa fabrication. Obtenue à partie de potassium d’alun synthétisé, elle conserve un aspect « blanchâtre » en raison de l’hydroxyde d’aluminium restant dans la pierre d’alun obtenue (il s’agit bel et bien d’un sel d’aluminium). Moins bien donc que la pierre d’alun naturelle, mais pas catastrophique non plus.
  • la pierre d’alun synthétique : bon marché, elle est en revanche à éviter (vraiment, si vous la voyez, ne l’ACHETEZ PAS !). Obtenue à la suite de nombreuses opérations de synthèse, utilisant parfois même des sous-produits de l’industrie chimique du nylon, il s’agit de la plus opaque des pierres d’alun disponibles sur le marché. Pas du tout écologique donc, et à bannir si l’on tient à sa santé !
Reconnaitre la pierre d'alun naturelle ?

Déodorants classiques, de quoi sont-ils composés ? Et lesquels choisir ?

Sels d’aluminium, parabènes, perturbateurs endocriniens, conservateurs, parfums divers et variés (et j’en passe), voici la liste non-exhaustive (et pourtant déjà longue !) des ingrédients dont on ne voudrait pas et qui sont pourtant présents, bien trop souvent, sur l’étiquette de composition des déodorants classiques.

1) L’aluminium présent dans les déodorants est-il dangereux pour notre santé ?

Les sels d’aluminium utilisés sous forme de chlorhydrates d’aluminium dans les anti-transpirants et déodorants industriels ont été et sont toujours soupçonnés d’entrainer une augmentation du risque de cancer du sein (chez la femme et chez l’homme) (McGrawth 2003 ; Mandriota et al. 2016), de la maladie d’Alzheimer (Exley 1998 ; Stephens and Jolliff 2015) et de la maladie de Parkinson. Utilisés quotidiennement, ils sont en effet capables de pénétrer la peau à travers les follicules pileux.

À ce jour, aucune des études scientifiques menées sur le sujet n’a pu conclure quant à l’effet nocif des sels d’aluminium sur la santé humaine. Bien que les conclusions du CSSC (Comité Scientifique européen pour la Sécurité des Consommateurs) soient peu rassurantes (« l’aluminium, aux niveaux atteints via l’utilisation de cosmétiques, est peu susceptible d’être cancérogène ») et basées sur un manque de données scientifiques évident, l’utilisation des sels d’aluminium dans les anti-transpirants et déodorants reste autorisée.

L’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSPS) préconise tout de même de limiter la concentration des sels d’aluminium dans les cosmétiques à 0,6% et d’indiquer sur les étiquetages de ne pas utiliser les déodorants et anti-transpirants industriels sur une peau lésée ou irritée (après rasage ou épilation par exemple). Toutefois, il ne s’agit à l’heure actuelle que de recommandations !

2) Quel déodorant peut-on utiliser sans danger ? Les règles d’or

Pour choisir et donc utiliser un déodorant sans danger, veillez à respecter ces quelques règles : privilégiez les déodorants aux anti-transpirants (il est normal et naturel de transpirer !), assurez-vous de l’absence de sels d’aluminium dans votre déodorant, repérez et privilégiez les labels qui garantissent (plus ou moins) que votre déodorant répond à un cahier des charges précis, et en cas de doute, demandez son avis à une application mobile comme INCI Beauty.

Règle n°1 : Privilégiez les déodorants aux anti-transpirants

Pour la énième fois, il est normal, naturel et même conseillé de transpirer (on se répète ? peut-être un peu oui J). Alors n’essayez pas à tout prix de stopper cette transpiration et acceptez-là !

Optez pour des déodorants, et non pas des anti-transpirants, qui préviennent simplement les odeurs de transpirations et luttent contre les bactéries responsables de ces odeurs tout en laissant vos aisselles respirer.

Règle n°2 : Choisissez un déodorant sans sels d’aluminium

D’après une étude menée par le site Ecoconso, environ 8 déodorants sur 10 contiennent des sels d’aluminium tels que les chlorhydrates d’aluminium qui ont fait et font toujours beaucoup parler d’eux.

Si d’un point de vue statistique, aucun lien significatif entre la présence de ces sels d’aluminium dans les déodorants et une augmentation du risque de cancer du sein n’a pu être établi (McGrawth 2003 ; Mandriota et al. 2016 ; Mandriota 2017), une teneur maximale de 0,6% d’aluminium dans les produits cosmétiques a été décidée par l’AFSSAPS.

Nous vous conseillons donc grandement d’éviter autant que possible les déodorants contenant des sels d’aluminium, et de les bannir complètement après un rasage ou une épilation. En effet, ces micro-lésions rendent la peau plus perméable et favorisent ainsi le passage des sels d’aluminium dans nos organismes. 

Et pour repérer et ainsi éviter les sels d’aluminium dans les déodorants, anti-transpirants, et autres produits cosmétiques, assurez-vous de ne pas retrouver les termes suivants dans la liste des ingrédients :

  • Aluminium chloride
  • Aluminium chlorohydrate
  • Aluminium chlorohydrex
  • Aluminium sesquichlorohydrate
  • Aluminium zirconium
  • Aluminium capryloyl glycine

Règle n°3 : Repérez et privilégiez les labels écologiques

Les labels en faveur de cosmétiques écologiques permettent de s’assurer que votre déodorant répond à un cahier des charges précis visant à minimiser l’impact écologique du produit. Ils favorisent ainsi des ingrédients naturels (moins nombreux !), biodégradables et respectueux de l’environnement et donc de votre santé.

Tous les labels ne répondent pas aux mêmes exigences. Difficile cependant de les classer et d’affirmer que le Label Y est de loin le meilleur, ou que le Label Pissenlit est un label plus écologique que le Label Tulipe. Pour un petit tour d’horizon clair et complet des labels cosmétiques écologiques, rendez-vous juste cet article Ecoconso.

Règle n°4 : En cas de doutes, faites appel à une application mobile !

Les smartphones et les applications mobiles au service de notre santé et de l’environnement c’est possible ! En un seul scan, INCI Beauty vous fournit par exemple une analyse complète de votre produit cosmétique (liste des ingrédients, niveau de toxicité, dangers associés, etc).

Alors en cas de doutes (nous savons tous que les étiquettes des cosmétiques sont, en plus d’être fastidieuses, compliquées à lire et à déchiffrer), n’hésitez pas, sortez votre téléphone de votre poche/sac (si il n’est pas déjà dans votre main) et vérifiez rapidement 🙂

Bien choisir son déodorant

3) Un déodorant naturel, made in France et zéro déchet ? Optez pour les Petits Prödiges !

Vous avez envie d’utiliser un déodorant naturel, de préférence bio et zéro déchet, d’un déodorant sans danger pour la santé ou pour la planète donc, mais n’avez pas pour autant le temps (ou même l’envie) de le faire vous-même ?

Aucun problème, optez pour les déodorants développés par Petits Prödiges ! Naturels, made in France et adaptés à toutes les peaux, ils sont faits pour vous.

Les Petits Prödiges, c’est quoi ? Et bien il s’agit tout simplement de l’alternative déodorant parfaite pour prendre soin de votre santé tout en préservant notre planète, sans pour autant passer le cap du déodorant maison J

Pensée et développée par deux jeunes françaises, Camille et Clémentine, les Petits Prödiges c’est une marque de cosmétiques 100% naturelle qui revient à l’essentiel. Fini les ingrédients superflus, les emballages et suremballages, les imports/exports depuis et vers les 4 coins du monde. Leurs objectifs : « simplifier la routine beauté et la rendre plus green, en respectant votre peau ! ».

Elles ont imaginé et créé pour vous des déodorants composés à 100% d’ingrédients naturels (et vegan), entièrement produits et commercialisés en France, non testés sur les animaux et conditionnés dans un tube en carton 100% recyclage ET biodégradable (zéro plastique donc !).

Trois senteurs sont disponibles : Charbon & Eucalyptus, Fleur de Coton (notre préféré) et Citron & Bergamote. Et elles ont récemment développés une version de ce déodorant naturel sans bicarbonate de soude et sans huile essentielle ! Idéal donc pour les peaux sensibles et les femmes enceintes.

Déodorant classique naturel et sans danger

On vous laisse découvrir tout ça juste ici : www.lespetitsprodiges.com. N’hésitez pas une seule seconde, nous avons (comme toujours) testé leurs produits avant de vous en parler, et on a tout simplement adoré.


Vous avez désormais à votre disposition des recettes simples et efficaces de déodorant maison, testées, révisées, et approuvées par nos soins. Des ingrédients naturels pour des déodorants écologiques et naturels à faire soi-même, rapidement et simplement, à la maison. Un pas de plus vers un comportement citoyen respectueux de NOTRE planète et de VOTRE santé, à réaliser en famille ou entre amis !

Dernière petite astuce : si vous êtes convaincus des bienfaits et de la facilité de fabrication et d’utilisation du déodorant maison, n’hésitez pas à en offrir à vos proches. Un petit cadeau écoresponsable qui les aidera à franchir le cap eux aussi 🙂

Déodorant maison en cadeau éco responsable

Exley, C. (1998). Does antiperspirant use increase the risk of aluminium-related disease, including Alzheimer's disease?. Molecular Medicine Today4(3), 107-109.

Mandriota, S. J., Tenan, M., Ferrari, P., & Sappino, A. P. (2016). Aluminium chloride promotes tumorigenesis and metastasis in normal murine mammary gland epithelial cells. International journal of cancer139(12), 2781-2790.

Mandriota, S. J. (2017). A Case-control Study Adds a New Piece to the Aluminium/Breast Cancer Puzzle. EBioMedicine22, 22.

McGrath, K. G. (2003). An earlier age of breast cancer diagnosis related to more frequent use of antiperspirants/deodorants and underarm shaving. European Journal of Cancer Prevention12(6), 479-485.

Stephens, B. R., & Jolliff, J. S. (2015). Aluminum and Alzheimer’s Disease. In Diet and Nutrition in Dementia and Cognitive Decline (pp. 553-562). Academic Press.

Articles récents

Pourquoi et Comment préserver la biodiversité ? Les essentiels pour passer à l’action !

Préserver la biodiversité est un objectif essentiel pour l’avenir de nos sociétés. En effet le réchauffement climatique fait partie des enjeux cruciaux de notre décennie mais il n’est pas le seul. Il est accompagné par une perte massive de biodiversité qui aura aussi de graves conséquences. Dans cet article nous vous proposons de découvrir pourquoi la […]

En savoir plus
La sélection naturelle

Votre esprit ne s’est-il jamais enthousiasmé à la vue d’un aigle chassant sa proie, ou bien d’une girafe dont la longueur du cou semble étrangement adaptée à la hauteur des arbres ? Si tel est le cas, alors vous êtes en droit de vous demander comment ces merveilles de la Nature sont arrivées jusqu’à nos yeux.  […]

En savoir plus
Pollution numérique : quel est l’impact du numérique sur l’environnement ?

Quel est l'impact du numérique sur l'environnement? Découvrez la pollution numérique, générée par votre boîte mail, netflix, Facebook, etc.

En savoir plus

Ils parlent de nous et nous soutiennent

  • POP' SCIENCESFor Women in ScienceLBBE
  • GRAZIALe ProgrèsL'Essor
© 2020 Projet Pangolin - Mentions Légales