Le guide des Huiles Essentielles : usage, bienfaits et dangers

Bienvenue dans notre Guide des Huiles Essentielles ! Dans ce guide, nous vous expliquerons comment utiliser les huiles essentielles, quels en sont les bienfaits, les dangers, ainsi que les huiles essentielles indispensables à avoir chez vous.

Quelle huile essentielle utiliser pour mes boutons d’acné ? Et pour ma lessive ? Et en quelle quantité ? Existe-t-il des risques à les utiliser ? Nous allons apporter des éléments de réponse.

Afin de réduire la production de contenants mais surtout le nombre de produits chimiques indésirables que l’on se coltine, de nombreuses recettes sont proposées pour produire nos propres cosmétiques ou produits ménagers (mais si, allez voir notre article sur la lessive maison si vous ne nous croyez pas !).

Et l’ingrédient phare de tous ces produits DIY c’est, je vous le donne en mille, les HUILES ESSENTIELLES !

Aujourd’hui, on a un peu l’impression que les huiles essentielles sont la nouvelle panacée et on nous en fait mettre un peu partout pour un peu tout et n’importe quoi. Néanmoins, les huiles essentielles sont nombreuses et du fait de leurs multiples applications ainsi que de leurs effets puissants, elles peuvent être parfois complexes d’utilisation et sont donc à employer avec précaution.

Dans ce guide, on vous propose de faire un peu le tour de ce qu’il faut savoir sur les huiles essentielles et leur utilisation en toute sécurité et surtout où vous renseigner. Ainsi vous trouverez :

Les Huiles Essentielles, qu’est-ce c’est ? Définition d’une huile essentielle

Par définition, ce que l’on appelle une « huile essentielle » est un liquide aromatique, concentré, extrait d’une plante aromatique.

Elle peut être extraite de différentes parties de la plante : les fleurs, les fruits ou les feuilles, mais aussi de l’écorce ou encore du bois ou des racines. Les propriétés ne seront pas forcément les mêmes selon la partie de la plante dont est extraite l’huile essentielle.

Ces concentrés aromatiques sont volatils et récupérés par distillation (ou par extraction à froid pour les agrumes) puis mis en flacon.

La distillation pour obtenir les huiles essentielles

L’huile essentielle d’une plante peut être composée d’une centaine de molécules qui vont être actives sur le métabolisme (ensemble des processus complexes de transformation de matière et d’énergie qui assure le maintien d’un organisme) des cellules. La plupart des huiles essentielles sont antiseptiques (désinfectantes), antivirales (actives contre les virus) et anti-infectieuses (actives contre les bactéries infectieuses).

De plus, certaines revitaliseraient et stimuleraient le flux d’énergie vitale qui anime le corps de tout être vivant, d’après les croyances de Chine et du Japon. Elles vont donc pouvoir être utilisées dans différents domaines tels que la santé et la beauté (aromathérapie), notre bien-être psychique, ou encore intervenir dans la fabrication de produits ménagers.

Pourquoi les plantes produisent-elles ces molécules qui sont aussi actives chez nous ?

Pour tout être vivant, la préoccupation première est de transmettre ses gènes, et pour cela il faut rester en vie. Il faut donc être capable de se défendre face aux bactéries, virus, champignons, parasites, stress environnementaux, psychiques ou énergétiques.

Contrairement à la plupart des animaux, les plantes ne peuvent pas se déplacer en cas de dérangement, ni fuir en cas d’attaque. Les plantes ont donc dû développer, au cours de leur évolution, des armes puissantes et sophistiquées pour leur permettre de se défendre : les molécules aromatiques.

Défenses des plantes et huilles essentielles

Ces armes sont un système multidirectionnel agissant au cœur des cellules et qui permet d’attaquer, de résorber, d’exterminer, de liquéfier, de ralentir ou d’accélérer toute une série de processus leur permettant de gagner des batailles moléculaires.

Ce sont de ces molécules aromatiques que nous tirons les propriétés lorsque nous nous servons des huiles essentielles. En effet, comme les cellules végétales et animales sont semblables sur de nombreux aspects, nous pouvons détourner à notre intérêt ces molécules aromatiques pour que nos cellules puissent utiliser ces armes produites par les plantes.

Bien que les modes d’action des huiles essentielles soient encore difficiles à comprendre, les preuves de leur efficacité sont de plus en plus nombreuses chaque jour.

Quels sont les bienfaits des huiles essentielles ?

Les huiles essentielles ont autant de bienfaits que de molécules qu’elles comportent. Elles sont souvent antiseptiques, désinfectantes, désodorisantes et/ou assainissantes, elles peuvent également calmer ou stimuler selon certaines.

Comme les huiles essentielles sont constituées de nombreuses molécules ayant chacune des propriétés, voici une petite liste non exhaustive mais très répétitive des différentes propriétés de ces huiles essentielles :

  • Les huiles essentielles antalgiques et anti-inflammatoires : elles vont permettre de diminuer la douleur et l’inflammation. Certaines huiles essentielles vont diminuer la perception de la douleur grâce à leur action anesthésiante (menthe poivrée, girofle ou cannelle) ou décongestionnante. De plus, certaines huiles essentielles contiennent de l’acide salicylique (qu’on retrouve dans l’aspirine par exemple) comme l’huile essentielle de gaulthérie. Les huiles essentielles de lavande, de menthe poivrée ou de sauge sclarée sont également anti-inflammatoires. Enfin, les huiles essentielles de cajeput, de citron jaune, de laurier ou de girofle sont antinévralgiques, c’est-à-dire qu’elles calment les douleurs d’origine nerveuses (liées à une lésion ou une inflammation d’un nerf sensitif).
  • Les huiles essentielles antiseptiques : c’est-à-dire qu’elles vont agir contre les bactéries. Les huiles essentielles antiseptiques sont très appréciées pour leur effet purifiant et désinfectant. De plus, leur large spectre de propriétés antiseptiques (donc actives sur de très nombreuses bactéries différentes) permet de lutter contre tous les types d’infection bactériennes. Certaines huiles essentielles vont être plus efficaces par voie cutanée (sur la peau) comme l’huile essentielle de benjoin (cicatrisante et désinfectante) ou celle de bois de rose. D’autres vont être plus efficaces en inhalation (bergamote) ou en diffusion (épinette noire).
  • Les huiles essentielles antivirales : c’est-à-dire qu’elles vont agir contre les virus grâce à leur pouvoir purifiant et assainissant comme l’huile essentielle de tea tree, de ravintsara, de marjolaine à coquilles, d’hysope couchée ou encore de coriandre. Ces huiles essentielles sont particulièrement utilisées contre les virus atteignant la sphère ORL (les oreilles, le nez et la gorge) ou les infections urinaires.
  • Les huiles essentielles antiparasitaires : vont permettre de lutter contre les poux, puces, acariens et champignons que l’on peut retrouver sur notre peau, dans nos cheveux ou encore dans la maison. Les poux sont par exemple sensibles à l’huile essentielle de citron jaune, d’eucalyptus ou encore de géranium. Les puces, elles, n’apprécient pas les huiles essentielles de tea tree ou de lavande (attention à ne pas les utiliser directement sur vos animaux de compagnie !), de même que les acariens. Enfin, les huiles essentielles de tea tree et de citronnelle sont de puissants fongicides pour lutter contre les champignons.
  • Les huiles essentielles insecticides : ont pour but d’éloigner ou de tuer les insectes tout en parfumant votre intérieur. La plus connue pour son effet répulsif est l’huile essentielle de citronnelle. L’huile essentielle de géranium est plus utilisée comme anti-moustique. Des sprays anti-tiques peuvent aussi contenir de l’huile essentielle d’eucalyptus pour son effet répulsif, ou des huiles essentielles en synergie comme l’alliance de l’huile essentielle de neem, de géranium et de thym. Enfin les huiles essentielles peuvent également apaiser les piqûres d’insectes comme la lavande, l’eucalyptus ou le géranium.
  • Les huiles essentielles désodorisantes et assainissantes : les huiles essentielles sont des concentrés de parfums que l’on peut utiliser en diffusion (diffuseur avec humidificateur à ultrasons, ou diffuseur à sec) comme l’huile essentielle de lavande, de lavandin, de cèdre de l’Atlas, de pamplemousse (aussi antiseptique), de thym vulgaire à thuianol ou de pin sylvestre. De plus, grâce à leurs propriétés antibactériennes, antifongiques et répulsives, elles sont aussi efficaces pour assainir comme l’huile essentielle de citron jaune, de tea tree, d’eucalyptus radié, ou de laurier noble.
  • Les huiles essentielles respiratoires : certaines huiles essentielles aident à assainir, dégager et apaiser les voies respiratoires (eucalyptus, lavande, menthe poivrée, pin, romarin). En plus d’effets bactéricide et antiviral, elles peuvent avoir des vertus vasoconstricteur, anti-toussif, expectorant (pour la toux grasse : hysope, orange, bergamote), fébrifuge (contre la fièvre : bergamote, gingembre, citron jaune, basilic). Vous l’aurez compris, les huiles essentielles peuvent être de véritables alliées dans la lutte contre les petites maladies hivernales (rhume, la toux, la grippe) ou la fièvre.
  • Les huiles essentielles digestives : un mauvais fonctionnement du système digestif peut provoquer de l’inconfort voire même des douleurs, et les huiles essentielles peuvent aider à améliorer son fonctionnement. Les huiles essentielles à visée digestive ont principalement des propriétés stimulantes du système digestif ainsi que de la fabrication du suc digestif (aneth, citron jaune, mandarine, cumin, menthe poivrée). Les huiles essentielles carminatives vont aider à éliminer les gaz contenus dans l’intestin (cannelle de Ceylan, céleri, lavandin, citron jaune, cumin). Les huiles essentielles stomachiques stimulent et régularisent les fonctions de l’estomac (gingembre, menthe poivrée, estragon, cardamome, baies rose). Les huiles essentielles cholagogues favorisent l’élimination et la digestion des graisses (carvi, céleri, fenouil, menthe pouliot, inule odorante). Enfin, les huiles essentielles cholérétiques facilitent la sécrétion de la bile par le foie (aneth, carvi, curcuma, fenouil, mélisse).
  • Les huiles essentielles ayant des bienfaits pour la peau : riche en vitamines, les huiles essentielles peuvent être adoucissantes (camomille romaine, lavande fine, rose de Damas, Géranium d’Égypte), astringentes (pour assainir la peau, resserrer et assécher les pores ; lavande, petit grain bigaradier, palmarosa, myrte, Géranium bourbon), raffermissantes (linaloe baie, ciste ladanifère, bois de rose, rose de Damas, génévrier), et régénératrices (bois de rose, hélichryse italienne, bois de Hô, rose de Damas, encens oliban, cyprès bleu, Ylang-ylang). Mais une huile essentielle n’agit pas sur la nutrition ou l’hydratation de la peau, c’est le rôle des huiles végétales et/ou des corps aqueux avec lesquels vous allez mélanger les huiles essentielles.
  • Les huiles essentielles relaxantes : que cela soit en massage ou par voie olfactive (en inhalation ou diffusion), les huiles essentielles peuvent vous aider à vous détendre comme le grand classique de l’huile essentielle d’encens. Certaines huiles essentielles ont aussi des vertus relaxantes (ciste, encens, eucalyptus citronné, sarriette, térébenthine), équilibrantes de l’humeur (hélichryse italienne, encens, niaouli, santal blanc, sapin baumier), spasmolytiques pour lutter contre les tensions musculaires (aneth, lavande vraie, menthe poivrée, romarin camphré, romarin à verbénone), anxiolytiques pour lutter contre l’anxiété au niveaux psychiques et physiques (benjoin, épinette noire, giroflier, néroli, pin sylvestre).
  • Les huiles essentielles toniques et aphrodisiaques : leur spectre d’action est large puisqu’il englobe les stimulations cutanée, circulatoire, nerveuse, physique, psychique, sexuelle et rééquilibrage hormonal. Ces huiles essentielles toniques vont détourner les tensions musculaires et nerveuses nuisibles, pour les mettre au service de notre bien-être (camomille romaine, curcuma, myrrhe, néroli, romarin à cinéole). Les huiles essentielles aphrodisiaques vont généralement agir sur la cause de la baisse de la libido telles qu’une fatigue générale, une infection uro-génitale, ou un simple manque d’entrain passager (genévrier, livèche, ravintsara, sariette, thym vulgaire à linanol ; en synergie : Ylang-ylang complète, bois de santal, gingembre). Enfin certaines huiles essentielles vont être ré-équilibrantes au niveau hormonal (eucalyptus citronné, curcuma, fenouil doux, poivre rose, romarin à verbénone).
Quelles huiles essentielles efficaces pour mincir ?

Est-ce que toutes les marques d’huiles essentielles se valent ? Faut-il choisir une huile essentielle bio ?

Bio ou non l’important est surtout la qualité de l’huile essentielle !!! Une huile essentielle peut être plus ou moins pure selon son mode d’obtention, sa provenance et sa méthode de fabrication.

L’huile essentielle bio possède l’avantage non négligeable de provenir de plantes aromatiques qui auront été cultivées dans les règles imposées par l’agriculture biologique, c’est-à-dire qu’elles auront été cultivées sans engrais chimiques, sans pesticides, sans appauvrir les sols et sans irrigation excessive. De plus, en utilisant une huile essentielle bio vous êtes certain de la provenance des plantes utilisées ainsi que de la pureté de cette huile essentielle.

Huiles essentielles bio

Néanmoins, il faut prendre garde à la qualité de ces huiles essentielles car de cela découle leur efficacité mais surtout leur innocuité (absence de toxicité), et seules les huiles essentielles chémotypées, c’est-à-dire botaniquement et biochimiquement définies, sont à utiliser.

Bio ou pas bio, les huiles essentielles doivent être 100% naturelles et 100% pures, et ce sont les tests de laboratoire pour obtenir le chémotype de l’huile essentielle qui prime et donne le résultat final.

Conseil qualité sur les huiles essentielles

Dans tous les cas, un flacon d’huile essentielle se doit de comporter au moins les informations suivantes :

  • L’espèce botanique (racine, feuilles, écorces, fleurs, …)
  • Le chémotype
  • La localisation géographique
  • La qualité biologique si c’est le cas (logo AB ou Ecocert)

À quel prix peut-on trouver des huiles essentielles ?

On ne va pas vous mentir, une huile essentielle de qualité coûte cher. En effet, la plupart des huiles essentielles proviennent de la culture biologique ou sauvage de la plante, et ont donc un prix relativement élevé.

Pour obtenir une huile essentielle, le rendement d’une plante aromatique peut être très variable.

Huille essentielle de clou de Girofle

Cela va donc avoir une répercussion directe sur le prix des huiles essentielles. L’huile essentielle de Rose de Damas peut par exemple être trouvée à un prix de 250€ pour 10mL alors qu’il faudra dépenser environ 4€ pour 10mL d’huile essentielle de Clou de Girofle. Dans tous les cas, méfiez-vous des huiles essentielles bon marché.

Peut-on utiliser plusieurs huiles essentielles en même temps ?

Oui, vous pouvez utiliser plusieurs huiles essentielles en même temps, cela s’appelle la synergie !

La synergie consiste en l’utilisation de plusieurs huiles essentielles ensemble pouvant renforcer l’effet de chacune d’elle. Par exemple, en associant l’huile essentielle de petit grain bigarade à de l’huile essentielle de lavande officinale et à de l’essence d’orange douce, vous obtenez un mélange relaxant plus puissant que si vous aviez utilisé ces huiles séparément. Les propriétés de chacune des huiles se complètent, s’équilibrent et leurs effets se renforcent.

De manière générale, trois huiles essentielles différentes suffisent pour obtenir un mélange équilibré. Néanmoins, certaines huiles essentielles sont incompatibles. Par exemple, on ne mélangera pas une huile essentielle tonifiante comme l’huile essentielle d’Épinette noire, avec une huile essentielle relaxante comme l’huile essentielle de Camomille Romaine.

Synergie des huiles essentielles

Quelles utilisations pour les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles peuvent être utilisées pour améliorer sa santé (antidouleur, remède contre certaines maladies), comme outil beauté (pour la peau, les cheveux, …), comme outil sanitaire (produits désinfectants, lessives), ou encore comme élément à ajouter dans vos recettes de cuisines favorites.

Les huiles essentielles vont généralement être utilisées en application sur la peau (voie cutanée ; quelques gouttes directement sur des endroits précis comme les poignets, les tempes, la nuque ou le thorax), en olfaction (voie olfactive ; en inspirant profondément, le nez au-dessus d’une bouteille), ou encore en diffusion (voie olfactive ; grâce à un diffuseur d’huiles essentielles), et très rarement en ingestion (voie orale) Mais attention, toutes les huiles essentielles ne s’utilisent pas de la même façon ni au même dosage.

Voici donc comment utiliser les huiles essentielles :

Utilisation thérapeutique des huiles essentielles : l’aromathérapie

L’aromathérapie est l’art/la science d’utiliser des huiles essentielles qui mettent les arômes et les bienfaits des plantes au service de la santé et de la beauté.

Du fait de la grande variabilité de plantes dont ces huiles essentielles peuvent être extraites, mais aussi grâce aux nombreuses molécules contenues dans une huile essentielle, leurs effets et les cibles sont multiples. En effet, les huiles essentielles ont des effets biologiques variés, sur les cellules de l’organisme aussi bien que sur les agents infectieux.

Par exemple, l’huile essentielle de lavande fine a des propriétés antalgiques (qui calme la douleur) et anesthésiques (qui diminue voire supprime la sensibilité générale ou locale), l’huile essentielle de petit grain bigarade a une action relaxante sur les muscles, et l’huile essentielle de ravintsara est un superbe antiviral. On prête même des vertus aphrodisiaques à l’huile essentielle d’ylang-ylang !

Selon les plantes et les troubles à traiter, les huiles essentielles peuvent être administrées de différentes façons, en synergie avec d’autres huiles essentielles, ou mélangées à des huiles végétales.

Les huiles végétales

En aromathérapie, trois grandes voies d’administrations vont être utilisées :

  • La voie cutanée : c’est -à-dire par la peau, en application locale, en massage (diluée dans une huile végétale) ou même dans le bain. Cette voie d’administration est particulièrement utilisée pour les produits cosmétiques tels que les crèmes antirides, hydratantes, ou encore les produits cosmétiques pour les cheveux.
Bains et huiles essentielles
  • La voie respiratoire : en olfaction, en inhalation, en diffusion, dans le bain. Attention, la diffusion doit durer 10 min par heure, jamais plus de 2h par jour. De plus, faire attention lors de l’inhalation car cela peut être dangereux pour les yeux.

Pour assurer l’intégrité et l’efficacité des molécules aromatiques contenues dans les huiles essentielles, il ne faut jamais surchauffer une huile essentielle ! Le nombre de gouttes d’huiles essentielles à mettre dans un diffuseur dépendra du type de diffuseur que vous utilisez (les brumisateurs ou les diffuseurs en verrerie) mais aussi de la surface de la pièce.

Conseil inhalation assainissement avec des huiles essentielles
  • La voie interne : c’est-à-dire par la voie orale, vaginale ou rectale.

Selon le trouble et l’huile essentielle, il peut être possible de l’ingérer en la mélangeant à une huile végétale, du sucre, du miel ou sur un bout de pain. Une fois encore, nous vous rappelons que l’huile essentielle n’est pas soluble dans l’eau. Il est donc recommandé de l’ingérer avec une huile végétale ou un corps gras.

N’oubliez pas que certaines huiles essentielles peuvent être toxiques pour le foie, les reins et le cerveau. Aussi, par mesure de précaution, il est préférable de s’abstenir d’en ingérer. De plus, seul le médecin est habilité à proposer la fabrication de gélules (médicaments à prise orale), d’ovules (médicament pris par voie vaginale) ou de suppositoires (médicament pris par voie rectale).

Conseils en cas de règles douloureuses

Utilisation sanitaire des huiles essentielles

Comme de nombreuses huiles essentielles ont des actions désinfectantes et fongicides (actives contre les champignons responsables de mycoses par exemple), elles constituent un ingrédient de premier plan lors de la fabrication de produits ménagers.

Nous pouvons prendre l’exemple des essences de citron jaune ou de pamplemousse, ou les huiles essentielles de lavande fine ou encore d’eucalyptus radiata qui permettent d’apporter une touche désinfectante et odoriférante à vos produits ménagers maison.

Les huiles essentielles peuvent aussi rentrer dans la composition d’un anti-moustique ou d’un anti-mouche (comme l’huile essentielle de Citronnelle de Java ou l’huile essentielle d’eucalyptus citronné), et même d’un produit anti-poux (par exemple l’huile essentielle de lavande vraie).

Conseil ménage avec quelques gouttes d'huiles essentielles

Utilisation alimentaire des huiles essentielles

Et oui !! Les huiles essentielles peuvent être ajoutées à notre cuisine, notamment en les mélangeant à des huiles végétales comme l’huile d’olive ou l’huile de tournesol.

Néanmoins, comme nous vous le disions plus haut, l’ingestion d’huile essentielle doit se faire avec la plus grande des précautions. De plus, afin de ne pas dénaturer les molécules aromatiques, il est impératif d’introduire les huiles essentielles une fois que le plat est cuit et terminé, puisqu’il ne faut pas trop les chauffer.

Enfin, on vous conseille de rester sur des saveurs connues (orange, mandarine, …) et d’éviter l’originalité car, on vous le rappelle, le goût peut être très surprenant et pas toujours agréable.

Conseil sauce salade et huilles essentielles

Quels sont les dangers et effets secondaires des huiles essentielles ? Quelles sont les Règles à Respecter ?

Parce qu’elles sont concentrées, les huiles essentielles peuvent présenter certains dangers et avoir des effets secondaires puissants et non désirés.

Les symptômes les plus fréquemment rencontrés sont neurologiques, respiratoires et digestifs. Dans tous les cas, les huiles essentielles ne doivent jamais être utilisées en continu. En préventif, c’est-à-dire à faible dose (concentration maximum de 10%), elles peuvent être utilisées en traitement sur 3 semaines à 1 mois. En curatif, c’est-à-dire à forte dose, elles peuvent être utilisées en traitement sur 7 jours maximum.

La toxicité d’une huile essentielle peut se révéler quelques minutes seulement après son usage, mais aussi après quelques mois d’utilisation, et parfois même après plusieurs années. C’est pour cela qu’il est important de bien se renseigner sur les dangers et effets secondaires avant de les utiliser. De plus, l’Agence National de Sécurité du Médicament indique que les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées de façon prolongée sans avis médical.

N’oubliez pas que les huiles essentielles sont des actifs de plantes concentrés, et donc ne doivent jamais être ingérées pure car cela pourrait brûler les muqueuses, mais aussi le foie (due à leur propriété caustique). Enfin, certaines huiles essentielles possèdent une éventuelle toxicité avec des effets secondaires indésirables et dangers qui peuvent être nombreux (comme des vomissements, une photosensibilisation, un avortement, des allergies …).

Les règles d'or de l'utilisation des huiles essentielles

Attention à bien respecter le dosage !

Les huiles essentielles sont composées à 100% de principes actifs qui leur confèrent un pouvoir thérapeutique élevé. Il est donc important de suivre les conseils d’un spécialiste avant utilisation de toute huile essentielle en respectant évidement la posologie ainsi que la durée. Enfin, respectez bien les doses, particulièrement en voie interne, car pour certaines huiles essentielles un surdosage peut avoir l’effet inverse de celui attendu, voire même être toxique.

Conseil dosage et huiles essentielles

Existe-t-il des personnes pour lesquelles les huiles essentielles sont contre indiquées ?

OUI ! Certaines personnes ne doivent pas utiliser les Huiles Essentielles.

L’utilisation des huiles essentielles est contre-indiquée pour certaines personnes. Comme indiqué au-dessus, les femmes enceintes, les femmes allaitantes ainsi que les enfants de moins de 6 ans ne doivent pas, par principe de précaution, utiliser d’huile essentielle sans l’avis d’un professionnel de santé.

En effet, certaines huiles essentielles sont abortives ou toxiques pour le bébé. De plus, l’utilisation des huiles essentielles peut être déconseillée lorsque l’on souffre déjà de certaines maladies (comme par exemple des allergies respiratoires, d’asthme, de problèmes de tension, et bien d’autres encore). Si vous avez le moindre doute, consultez un médecin ou un pharmacien.

Existe-t-il des alternatives ?

Oui il existe des alternatives lorsque l’on ne peut pas utiliser d’huile essentielle.

En effet si vous ne pouvez pas utiliser une huile essentielle en particulier, il est parfois possible d’utiliser son hydrolat. L’hydrolat est constitué de la vapeur d’eau nécessaire à la distillation. Il contient les molécules hydrosolubles (alors que les huiles essentielles contiennent les molécules hydrophobes, c’est-à-dire qui ne se diluent pas dans l’eau) récupérées lors de la distillation de la plante aromatique et également une très faible part des molécules aromatiques (2/1000), ce qui le rend utilisable sereinement sans contre-indication. C’est-à-dire qu’il est possible de l’utiliser pour les enfants, les femmes enceintes ou les personnes âgées par exemple.

De plus, si vous avez lu notre dernier article sur la lessive maison, vous avez pu vous rendre compte que l’utilisation d’huile essentielle n’est pas toujours obligatoire et qu’il est possible de s’en passer dans les produits ménagers par exemple.

Combien de temps peut-on conserver une huile essentielle ?

Bien conservées, vous pouvez garder vos huiles essentielles pendant 5 ans (sauf pour les essences d'agrumes qui, elles, ne se conservent que 3 ans). Pour bien conserver vos huiles essentielles voici quelques règles simples à respecter :

  • Bien refermer le flacon après usage
  • Garder les flacons à l’abri de la lumière et de la chaleur (entre 5°C et 35°C)
  • Les essences d’agrumes doivent être conservées au frais et maximum 3 ans après leur date de fabrication
  • Les hydrolats doivent être maintenus au frais et consommés maximum 1 an après leur ouverture

Et en cas d’accident ?

Vous vouliez vous mettre une goutte d’huile essentielle sur les tempes pour faire passer ce mal de tête sauf que, mauvais mouvement, et une goutte d’huile essentielle est tombée proche de votre muqueuse : lavez-vous bien les mains avec du savon pour ne rien aggraver, puis rincez immédiatement l’œil à l’aide d’une huile végétale.

Ne rincez pas avec de l’eau puisque, on vous le rappelle, l’huile essentielle est hydrophobe et donc ne se mélange pas à l’eau.

Que faire en cas d'accident avec des huiles essentielles ?

Vous avez appliqué une huile essentielle en massage et cela vous fait une sensation d’irritation ou de brûlure : idem, nettoyez avec une huile végétale.

Vous avez ingéré une huile essentielle et vous avez maintenant des douleurs dans le ventre : absorbez du charbon végétal qui a un fort pouvoir absorbant. Ne cherchez pas à vous faire vomir ni à boire de l’eau, du lait ou je ne sais quoi d’autre. Contactez également le centre antipoison le plus proche de chez vous en leur donnant le nom latin de l’huile essentielle ingérée.

Que faire en cas d'accident avec des huiles essentielles ?

Enfin, en cas de réaction plus grave comme des nausées, des vertiges, des vomissements, des convulsions … rendez-vous aux urgences.

Comment savoir quelle huile essentielle utiliser, pour quoi et comment ?

Parce qu’on n’est pas des aromathérapeutes, ni pharmaciens ou médecins, on a des supers sites et bouquins à vous recommander !! Ce sont notamment sur ces différents supports que nous nous sommes appuyés pour vous proposer cet article.

Niveau bouquin, vous pouvez vous procurer par exemple :

Ce guide est organisé par huile essentielle et vous donne différentes informations sur la botanique de la plante, les propriétés, les posologies, les voies d’administration, les conseils d’utilisation et les précautions d’emploi. Vous pourrez trouver ces informations pour 50 huiles essentielles. Ce livre contient également des conseils pratiques, les effets secondaires et contre-indications et enfin un abécédaire des pathologies. En plus d’être très complet et simple à utiliser, son prix est aussi compact (environ 6€).

  • L’Aromathérapie & Les huiles essentielles de Colette Cusson (Massothérapeute) publié par Masso/Réflexo. Ce guide contient également des fiches descriptives pour 18 huiles essentielles et 5 huiles végétales très utilisées en aromathérapie.

En plus d’être très complet et facile d’utilisation, ce guide propose de nombreuses recettes et conseils d’utilisation de ces huiles essentielles. Il vous explique par exemple comment vous faire un bain relaxant ou au contraire vivifiant, comment réhydrater la peau de votre visage ou moins transpirer des pieds. Mais aussi des applications pour soigner les petites douleurs et maladies du quotidien comme un rhume ou un mal de tête. Il contient même des techniques de massage pour soigner ou relaxer.

L’auteur propose aussi une utilisation des huiles essentielles pour soigner nos émotions, des trucs et astuces pour la maison et le quotidien (comme pour faire cesser le hoquet avec de l’huile essentielle d’Aneth !), et même des recettes de cuisine incorporant des huiles essentielles. Bien qu’un peu perché parfois, ce livre est parfait pour débuter.

Pour les sites internet nous vous conseillons le site de la compagnie des sens qui permet de trouver une huile essentielle (ou une synergie) en fonction du problème, de l’âge et des contre-indications de la personne. Différentes recettes et/ou huiles essentielles sont proposées avec le conseil d’utilisation en fonction du type de voie d’administration que l’on veut utiliser.

L’avantage de ce site est qu’il permet d’avoir une recette simple à partir d’un problème que l’on veut traiter, que ce soit une fatigue nerveuse, un rhume, des cheveux qui graissent vite, de l’anxiété ou même pour fabriquer un répulsif contre les insectes.

Si au contraire vous voulez faire une recherche sur une huile essentielle en particulier pour tout connaitre de ses propriétés, vous pourrez trouver de nombreuses informations sur chacune d’entre elles sur le site de passeport santé avec également des dossiers pratiques sur les huiles essentielles sur différents sujets.

Les 10 Huiles Essentielles Indispensables à avoir chez vous

Si vous êtes convaincus par l’utilisation des huiles essentielles, que vous avez bien pris note des règles d’or et des mises en gardes, nous vous avons concocté un petit tour des 10 huiles essentielles indispensables à avoir chez soi.

Attention, les informations qui vous sont données ici ne sont là qu’à titre d’exemple. Reportez-vous aux liens donnés ci-dessus pour un bon dosage et une utilisation sans risque, ou prenez conseil auprès d’un spécialiste.

Avant de poursuivre votre lecture, pensez à jeter un œil à la légende juste ici pour bien comprendre comme chacune des huiles essentielles indispensables que nous vous présentons doit être administrée/ingérée :

Légende administration huiles essentielles

L’huile essentielle de Camomille Romaine pour lutter contre les insomnies

L’huile essentielle de Camomille Romaine

La Camomille Romaine (Chamaemelum nobile), ou Camomille Noble, est réputée pour ses vertus relaxantes et sédatives. Elle est donc particulièrement indiquée en cas de stress, d’anxiété et d’insomnie (ingrédient numéro 1 de la fameuse tisane nuit calme !).

L’huile essentielle de camomille romaine possède également des propriétés anti-inflammatoires qui permettent de traiter des problèmes de peaux tels que l’eczéma, le psoriasis ou l’acné. Ses vertus antispasmodiques en font un remède naturel aux problèmes digestifs tels que les ballonnements ou les nausées.

Enfin, elle peut également être efficace lors de rhinite allergique saisonnière. Grâce à ses propriétés anesthésiantes et calmantes, cette huile essentielle peut être utilisée chez l’enfant lorsqu’il fait ses dents. Une goutte sur la dent qui sort permet de calmer la douleur. Et cela fonctionne aussi sur une dent de sagesse.

Administration huile essentielle de Camomille Romaine

L’huile essentielle de camomille romaine est déconseillée aux femmes enceintes durant les quatre premiers mois de la grossesse ainsi que pour les femmes allaitantes.

Attention aux confusions car il existe d’autres types d’huiles essentielles de camomille comme la Camomille allemande (Matricaria recutita) ou la Camomille bleue (Tanacetum annuum) dont les propriétés et la tolérance sont différentes.

L’essence de Citron jaune aide à la digestion

L’essence de Citron jaune

L’essence de citron jaune est une huile essentielle indispensable dans les trousseaux pharmaceutiques. C’est une alliée de la digestion et sa composition en vitamine C apporterait du tonus et renforcerait le système immunitaire. De plus, c’est une huile essentielle qui favorise le retour à l’équilibre de l’organisme après un gros repas par exemple et protège le foie.

Préventive et curative dans toutes les infections virales ou bactériennes, l’huile essentielle de citron peut être utilisée comme assainissant de l’air en tuant les germes responsables d’infections contagieuses telles que le rhume et la grippe, mais aussi ceux associés aux odeurs désagréables. Elle va également avoir une action de stimulation du système digestif en favorisant l’élimination, ce qui en fait une alliée dans les cures minceur pour son pouvoir dépuratif et son action sur le système lymphatique.

De plus, c’est un excellent anti-nauséeux recommandé pour le mal des transports ainsi qu’un excès alimentaire. C’est également un excellent antiseptique pour la bouche. L’essence de citron jaune agira sur la circulation du sang en prévention des phlébites ou des thromboses. Enfin, L’essence de citron jaune possède la double action d’être tonifiante le matin et calmante en fin de journée.

Administration essence de Citron jaune

Comme toutes les essences d’agrumes, elle est photo-sensibilisante. Par conséquent, il ne faut pas l’utiliser sur la peau si vous prévoyez un bain de soleil car elle pourrait provoquer une réaction photo-toxique.

L’huile essentielle de Clou de Girofle contre le mal de dent

L’huile essentielle de Clou de Girofle

C'est la seule huile essentielle à posséder de plus la propriété de cautérisant pulpaire en plus d’être un puissant anti-infectieux. Elle possède également des propriétés tonique, stimulante, bactéricide, antiviral et antifongique. Cette huile essentielle est recommandée en cas de fatigue physique ou intellectuelle, d’infection dentaire, d’infection urinaire ou intestinale, de maladie tropicale ou de ballonnements.

Administration huile essentielle de Clou de Girofle

En cas de douleur dentaire, vous pouvez déposer jusqu’à 3 gouttes sur un coton tige et appliquer directement sur la zone infectée pour engourdir le nerf et atténuer la douleur en attendant le rendez-vous chez le dentiste. Attention à ne pas l’avaler.

Ne pas utiliser chez un enfant de moins de 12 ans ni chez les femmes enceintes car elle peut déclencher des contractions.

L’huile essentielle de Géranium pour le quotidien

L’huile essentielle de Géranium

Une autre huile essentielle indispensable ! L’huile essentielle de géranium (Pelargonium graveolens ou Pelarggonium odorantissimum) a de nombreux atouts qui vont servir aux petits bobos du quotidien. Sa culture se fait par bouturage dans les régions chaudes de Chine, d’Égypte, de la Réunion et de Madagascar. L’huile essentielle de Géranium originaire d’Égypte possède un parfum moins puissant tandis que celle de la Réunion, issue d’une distillation traditionnelle, est la plus appréciée des parfumeurs.

En cas de plaie, ses propriétés antalgiques vont calmer la douleur tandis que ses vertus hémostatiques (propre à arrêter les hémorragies) et antiseptiques vont stopper le saignement et favoriser la cicatrisation en désinfectant la zone irritée. Elle peut également être utilisée en cas de mycose cutanée superficielle grâce à son action antifongique puissante. De par son parfum envoutant, l’huile essentielle de géranium est un puissant répulsif contre les moustiques et les poux.

Administration huile essentielle de Géranium

Ne pas appliquer chez un enfant de moins de 7 ans ainsi que chez les femmes enceintes ou allaitantes.

L’huile essentielle d’Hélichryse italienne contre les hématomes

L’huile essentielle d’Hélichryse italienne

L’hélichryse italienne (Helichrysum italicum), aussi appelée « Immortelle » en Corse, est un petit buisson que l’on retrouve sur le pourtour de la Méditerranée. Rare et chère, cette huile essentielle est souvent comparée à l’Arnica pour son efficacité sur les « bleus » et les œdèmes. Elle est aussi utilisée dans de nombreux produits cosmétiques pour ses propriétés circulatoires cutanées.

Cette huile essentielle s’utilise principalement par voie cutanée, rarement par voie orale et jamais par voie respiratoire (ne pas mettre en diffusion !).

Sa propriété vulnéraire (qui la rend propre à la guérison des plaies ou des blessures) l’indique lors de coups, d’hématomes récents ou anciens, d’entorse ou d’œdèmes. Cette huile essentielle possède également la propriété de fluidifiant sanguin.

Administration huile essentielle d’Hélichryse italienne

L’huile essentielle de Lavande vraie calme le stress

L’huile essentielle de Lavande

L’huile essentielle de lavande vraie possède de nombreuses propriétés et vertus qui la rende indispensable, et qui lui ont valu le surnom de « panacée universelle ». Lavande vraie (Lavandula augustifolia) et Lavande officinale (Lavandula officinalis, aussi appelée Lavande fine) désignent la même plante, mais récoltées dans des conditions différentes pouvant faire légèrement varier les concentrations de certaines molécules. La lavande fine correspond aux cultures les plus qualitatives tandis que Lavande vraie désigne la lavande qui pousse à l’état sauvage en altitude. Elle est utilisée en parfumerie mais aussi pour ses propriétés antalgiques et cicatrisantes.

S’il n’y a qu’une huile essentielle à avoir, c’est celle-là ! Cette huile essentielle est une indispensable car elle possède de nombreuses actions en santé et en bien-être : antidouleur, antispasmodique, anti-inflammatoire, régénératrice et cicatrisante, calmante, relaxante et décontractante musculaire. Elle soulage l’anxiété, la nervosité, l’insomnie, les ballonnements et les troubles digestifs. La lavande est la première huile essentielle que l’on utilisera pour les enfants (mais diluée !). C’est par exemple un remède classique de l’otite.

En application cutanée, mélangée à une huile végétale, elle peut par exemple être appliquée en massage sur la zone douloureuse en cas de coup de soleil, de douleurs musculaires (crampes ou contractures) ou de règles douloureuses (masser le bas ventre), ou dans le cas d’une migraine. L’huile essentielle de Lavande Vraie peut aussi être utilisée comme anti-poux en répartissant 2 à 5 gouttes sur le cuir chevelu ou pour soigner l’acné.

En inhalation ou en diffusion, l’huile essentielle de Lavande vraie peut être conseillée pour son effet relaxant contre l’irritabilité, la dépression, l’insomnie, ou l’anxiété.

Administration huile essentielle de Lavande

L’huile essentielle de lavande vraie fait partie des huiles essentielles présentant une certaine innocuité. Elle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et les enfants de plus de 6 mois.

Attention, il existe une trentaine d’espèces et plus d’une centaine de variétés de lavandes dont les propriétés sont bien différentes. Par exemple, le Lavandin est plante dont on extrait également des huiles essentielles mais dont les propriétés sont très différentes. Prenez garde à ne pas les confondre.

L’huile essentielle de Menthe Poivrée pour soulager les maux de tête

L’huile essentielle de Menthe Poivrée

La menthe poivrée (Mentha x piperita variété officinalis) est une plante de culture, hybride et stérile d’origine américaine.

C’est un tonique digestif indiqué pour les flatulences, l’excès de gaz, la digestion lente, ou la constipation occasionnelle. C’est également un antalgique indiqué pour soulager les maux de tête. La menthe poivrée possède des propriétés anti-nauséeuses pour lutter contre le mal des transports. Enfin, c’est un tonique mental indiqué lors de fatigue psychique.

Lors d’une migraine, appliquer une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur chaque tempe et masser. Renouveler 3 fois par jour le temps que dure la migraine. Appliquée sur une entorse ou une inflammation, elle est aussi efficace que la glace. Cette huile essentielle permet également de raviver la concentration, bien pratique lors de long trajet en voiture ou en milieu d’après-midi quand la concentration baisse : deux ou trois gouttes sur la nuque et c’est reparti !

Administration huile essentielle de Menthe Poivrée

C’est une huile essentielle efficace et puissante qui ne doit être utilisée que chez l’adulte et l’adolescent pour des traitements courts.

L’huile essentielle de Ravintsara pour lutter contre les virus

L’huile essentielle de Ravintsara

Je vous vois venir, ne vous badigeonnez pas d’huile essentielle de Ravintsara pour essayer de lutter contre le Covid-19 !!!

L’huile essentielle de Ravintsara possède des propriétés antivirales qui en font une alliée utile en prévention de la grippe ou pour lutter contre tous les virus. Elle permet de traiter les infections respiratoires telles que les rhinites, les rhinopharyngites ou encore les toux grasses.

Cette huile essentielle possède des vertus fluidifiantes et expectorantes (pour aider à faire sortir le mucus de la trachée ou des bronches) qui l’indique en cas de sinusite ou de bronchite.

En cas d’herpès labial (bouton de fièvre), poser une goutte d’huile essentielle de Ravintsara sur la lésion, pure ou diluée dans une noisette de crème hydratante, 5 fois par jour les deux ou trois premiers jours.

Administration huile essentielle de Ravintsara

L’huile essentielle de Ravintsara est un tonique psychique qui la rend efficace en cas de fatigue ou de déprime. Elle est par exemple conseillée lors de convalescence car elle redonne de l’énergie.

L’huile essentielle de Ravintsara ne doit pas être utilisée chez les femmes enceintes ou allaitantes.

L’huile essentielle de Tea tree (ou huile essentielle d’Arbre à Thé)

L’huile essentielle de Tea tree

Cette huile essentielle est un remède traditionnel des aborigènes d’Australie et c’est l’huile essentielle de base de votre pharmacie ! L’utilisation traditionnelle de ses feuilles en tisane lui a valu son appellation d’Arbre à thé.

L’huile essentielle de tea tree permet de combattre toutes sortes d’infections bactériennes, fongiques ou virales. Elle est l’huile essentielle reflexe antibiotique pour toute pathologie infectieuse ou inflammatoire des muqueuses ou de la peau, et soutient le système immunitaire dans sa lutte contre les infections.

L’huile essentielle de tea tree peut être utilisée dans différents cas : syndrome prémenstruel, affection bactérienne ou virale, ulcères buccaux de type aphte, infections respiratoires, infections génito-urinaires, hémorroïdes, fatigue physique ou nerveuse, frilosité ou piqures d’insectes. C’est aussi un antimycosique indiqué en cas de mycose cutanée, interdigitale, ou génitale.

Administration huile essentielle de Tea tree

Cette huile essentielle ne doit pas être administrée à un enfant de moins de 12 ans, ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitantes.

L’huile essentielle d’Ylang-Ylang

L’huile essentielle d’Ylang-Ylang

L’huile essentielle d’Ylang-Ylang possède des propriétés antispasmodique, hypotensif et … aphrodisiaque !

Cette huile essentielle peut être utilisée en cas de fièvre et d’hypertension. C’est un régulateur du système nerveux avec des propriétés calmantes. De plus, elle peut être utilisée en cas de baisse de la libido en mélangeant quelques gouttes à de l’huile végétale : à appliquer en massage dans le creux des reins. Elle est particulièrement appréciée en aromathérapie pour la fabrication de cosmétiques pour cheveux. En effet, c’est un tonique du cuir chevelu qui va réguler la production de sébum et favorise la pousse des cheveux. Enfin, elle possède des propriétés calmantes en favorisant le lâcher prise et en facilitant l’endormissement.

Administration huile essentielle d’Ylang-Ylang

La cueillette des fleurs d’Ylang-Ylang se fait le matin avant le lever du jour pour obtenir un maximum d’essence. Cette huile essentielle est fréquemment utilisée en parfumerie pour son odeur florale puissante.

À éviter sur une peau irritée. Un usage trop fréquent peut provoquer des migraines ou des nausées. Elle est déconseillée chez les personnes ayant une tension artérielle basse.


On espère que vous y voyez plus clair maintenant dans cette forêt de propriétés et vertus des huiles essentielles. N’oubliez pas que de par leur concentration, les effets des huiles essentielles peuvent être puissants donc n’hésitez pas à bien vous renseigner sur chacune d’entre elles avant de les utiliser.

Tableau final résumé des huiles essentielles

Articles récents

Le guide des Huiles Essentielles : usage, bienfaits et dangers

Découvrez notre guide complet sur les Huiles Essentielles ! Comment utiliser les huiles essentielles ? Quels en sont les bienfaits et dangers ?

En savoir plus
Quelques lectures éco-citoyennes

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir le résumé de quelques livres que nous avons adoré et qui nous ont inspiré. Des lectures éco-citoyennes que nous ne pouvons que vous conseiller : Petit manuel de résistance contemporaine de Cyril Dion Demain de Cyril Dion Le changement climatique expliqué à ma fille de Jean-Marc Jancovici […]

En savoir plus
Oumaïma Gharbi, Docteure en Électrochimie

À l'intersection entre la chimie et l'électricité, Oumaïma Gharbi nous révèle le coeur de ses travaux de recherche portant sur l'électrochimie. Vous serez surpris d'apprendre à quel point ces questions sont en lien avec l'utilisation de produits dans notre quotidien ! Elle nous présente les origines de son envie de devenir chercheure mais aussi les […]

En savoir plus

Ils parlent de nous et nous soutiennent

  • POP' SCIENCESFor Women in ScienceLBBE
  • GRAZIALe ProgrèsL'Essor
© 2019 Projet Pangolin - Mentions Légales